PRESENTATION

Présentation de la société LIFTIUM :

Liftium sarl. Gérant Didier Costes                               

135 Avenue Victor Hugo, 75116 Paris  01 47 04 30 93  didiercostes@wanadoo.fr

 

1. Introduction.

Un renouveau des dirigeables serait motivé par des qualités, par rapport à l'avion ou l'hélicoptère :

- pour l'observation, longue durée de vol, vol immobile, très peu de vibrations,

- pour les transports, possibilité d'une grande charge utile, en cale ou suspendue,

- faible consommation, faible bruit,

- sécurité des dirigeables souples en cas de choc au sol ou à la mer, grâce à la faible vitesse et à la déformabilité. Sécurité apportée par l'hélium ininflammable.

            On connaît cependant leurs défauts :

- au sol, encombrement et, jusque récemment, nécessité d'importantes équipes,

- plafond limité, grande sensibilité au vent,

- vitesse faible (croisière entre 80 et 120 km/h) limitant la productivité en transport,

- charge et consommation de carburant à compenser en partie par un lest,

- nécessité de terrains spéciaux et d'une réglementation de vol adaptée,

- coût de l'hélium, gaz porteur, si l'étanchéité est imparfaite,

- coût au kg actuellement élevé, bien que, pour un appareil lent, les technologies puissent être plus simples que pour les avions, sur lesquels un niveau élevé de performance est essentiel.

            Sur les dirigeables modernes, les toiles ont fait quelques progrès. On utilise des rotors basculants pour la propulsion et pour permettre une certaine compensation de charge. Ceci facilite dans une grande mesure les prises de terrain et les décollages, avec des équipes au sol réduites.

            Les dirigeables rigides (carcasse rigide entoilée contenant des ballonnets d'hélium) ont donné lieu autrefois à des ruptures en vol ou au contact du sol ou de la mer, tandis que la sûreté des souples a été démontrée par les appareils de garde maritime dans la période 1941-1945.

Les dirigeables souples ont jusqu'ici une enceinte unique en toile imperméable pour l'hélium, des ballonnets d'air assurant la régulation de pression. Selon certains, ces appareils ne conviendraient pas pour des transports lourds, en raison des risques de fuite de gaz notamment sur agression, et de la déformation qui suit, entravant le pilotage pour un atterrissage d'urgence.

Les possibilités de transports lourds stimulent l'intérêt, mais dans d'autres domaines, le dirigeable est déjà attractif, à condition de simplifier la mise en œuvre. Des progrès sur les coûts de fabrication et d'exploitation peuvent apparaître moyennant des innovations adaptées.  

 

  Missions souhaitées par Liftium.

 

Le rapport URBA-2000 remis à la DRAST décrit une organisation de recherche et développement. Il souligne la nécessité de programmes technologiques généraux avant de préciser un projet de transporteur lourd, mais souscrit au principe de la progression en taille dont les étapes sont des prototypes utilisables pour diverses missions. Selon Liftium, il est important de valider très tôt les concepts ou avant-projets de ces prototypes, qui apporteront l'expérience des innovations permettant de corriger certains défauts des dirigeables actuels et pourront donner lieu à des exploitations utiles et rentables. Ceci peut commencer sans attendre des connaissances bien nouvelles, en matière de matériaux ou de méthodes de calcul. Les dirigeables construits depuis cent ans constituent une base suffisante pour des dirigeables moyens. Les automatismes de pilotage, ou les rotors verticaux, sont largement disponibles, et demandent seulement des adaptations.

 

            Liftium se propose pour coordonner cette démarche dans les directions proposées, sous le contrôle de l'organisme payeur, et en coopération avec les milieux industriels et scientifiques. Des partenaires industriels peuvent alors apparaître. S'il existe des projets concurrents, Liftium peut proposer une grille d'appréciation. Des synthèses ne sont pas à exclure.

            Jusqu'à présent, aucune appréciation comparative de projets n'a été entreprise par un organisme technique. Liftium souhaite qu'une discussion soit ouverte sur les idées proposées, après diffusion de la présente synthèse.